La Cène

Dans le cadre du Groupe de recherche sur l’alimentation et la spiritualité, nous cherchons à identifier les aliments figurant sur les représentations de la Cène et à comprendre leurs valeurs symboliques (projet de longue haleine, en partie financé par l’Université de Montréal).

Une "Cène" est une représentation visuelle du dernier repas de Jésus, tel que présenté dans trois des quatre évangiles: ceux attribués à Matthieu (chapitre 26),  à Marc (chapitre 14) et à Luc (chapitre 22).

10Judas Iscarioth, l’un des Douze, s’en alla chez les grands prêtres pour leur livrer Jésus. 11A cette nouvelle, ils se réjouirent et promirent de lui donner de l’argent. Et Judas cherchait comment il le livrerait au bon moment.12Le premier jour des pains sans levain, où l’on immolait la Pâque, ses disciples lui disent : « Où veux-tu que nous allions faire les préparatifs pour que tu manges la Pâque ? » 13Et il envoie deux de ses disciples et leur dit : « Allez à la ville ; un homme viendra à votre rencontre, portant une cruche d’eau. Suivez-le 14et, là où il entrera, dites au propriétaire : “Le Maître dit : Où est ma salle, où je vais manger la Pâque avec mes disciples ? ” 15Et lui vous montrera la pièce du haut, vaste, garnie, toute prête ; c’est là que vous ferez les préparatifs pour nous. » 16Les disciples partirent et allèrent à la ville. Ils trouvèrent tout comme il leur avait dit et ils préparèrent la Pâque.17Le soir venu, il arrive avec les Douze. 18Pendant qu’ils étaient à table et mangeaient, Jésus dit : « En vérité, je vous le déclare, l’un de vous va me livrer, un qui mange avec moi. » 19Pris de tristesse, ils se mirent à lui dire l’un après l’autre : « Serait-ce moi ? » 20Il leur dit : « C’est l’un des Douze, qui plonge la main avec moi dans le plat. 21Car le Fils de l’homme s’en va selon ce qui est écrit de lui, mais malheureux l’homme par qui le Fils de l’homme est livré ! Il vaudrait mieux pour lui qu’il ne soit pas né, cet homme-là ! »22Pendant le repas, il prit du pain et, après avoir prononcé la bénédiction, il le rompit, le leur donna et dit : « Prenez, ceci est mon corps. » 23Puis il prit une coupe et, après avoir rendu grâce, il la leur donna et ils en burent tous. 24Et il leur dit : « Ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, versé pour la multitude.25En vérité, je vous le déclare, jamais plus je ne boirai du fruit de la vigne jusqu’au jour où je le boirai, nouveau, dans le Royaume de Dieu. » (évangile attribué à Marc, chapitre 14. Traduction œcuménique de la Bible)

Voir mon analyse de quelques images de la Cène:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Le blogue d'Olivier Bauer, professeur agrégé à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l'Université de Montréal. Surtout en français. Partly in English

Crayon et goupillon

Le blogue d'Olivier Bauer, professeur agrégé à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l'Université de Montréal. Surtout en français. Partly in English

theologique.ch

Just another WordPress.com site

What Would Jesus Eat?

Exploring the convergence of theology, consumerism, food, ecology and economy

Notartistiques ploupées

Le blogue d'Olivier Bauer, professeur agrégé à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l'Université de Montréal. Surtout en français. Partly in English

L’Oreille tendue

« Nous n’avons pas besoin de parler français, nous avons besoin du français pour parler » (André Belleau).

Le blogue du doyen

Regards sur l'actualité

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 206 autres abonnés

%d bloggers like this: