Sur la piste du bretzel – Mustaïr

Mustaïr, lundi: 15h30

Je sais ce qui dérange dans les Cènes aux bretzels. Je sais ce que l’homme au chapeau noir veut m’empêcher de découvrir. Et je sais ce qui fait peur.
Regardez cette image! Il s’agit d’une plaque en ivoire du 9e siècle, qui a servi, au 14e siècle, de couverture à un évangéliaire. La notice de la Liebieghaus, le musée où il se trouve décrit la scène dans des termes que je traduis en français (le bon chercheur sait faire plaisir à ses lecteurs):

« Le bas-relief représente la fête chrétienne du sacrifice de la messe. Le prêtre se tient au centre, derrière l’autel, tourné vers les fidèle. On trouve devant lui, les ustensiles pour célébrer la messe: un calice, une patène, des livres liturgiques. Au premier plan se tient la Schola, le chœur des chanteurs spirituels. Derrière le prêtre, sous un ciborium couronné par des anges, se tiennent les diacres qui l’assistent. » site du musée Liebieghaus

20130512-185501.jpg

Regardez surtout la petite assiette et ce qu’elle contient (le bon chercheur a de bons yeux)! Des hosties? Que nenni! Du pain? Oui, mais quel pain? Trois bretzels, dans la forme triangulaire qu’ils avaient encore à cette époque. Que faut-il en conclure? Certainement qu’en Lotharingie au 9ème siècle, des prêtres catholiques célébraient l’eucharistie avec des bretzels. Ce qui explique du même coup leur présence sur des repas bibliques et des Cènes. Pain de l’eucharistie, ils sont dignes de figurer sur la table d’Esther, de Cana, de Béthanie et du Dernier Repas.
Mais l’Église catholique-romaine peut-elle aujourd’hui reconnaître que l’eucharistie à été célébrée avec autre chose que des hosties et du vin, elle qui a fixé depuis mille ans que l’eucharistie devait être célébrée avec une hostie azyme et faite de « pur froment » (obligatoire depuis le concile de Lyon en 1274) et du vin produit à partir de raisin (principe rappelé plusieurs fois dont encore au Concile de Trente tenu entre 1545 et 1563, dans le nord de l’Italie pas loin de Termeno-sulla-Strada-del-Vino!). Elle qui a sanctionné les prêtres qui voulaient la transculturer et la célébrer avec les aliments à forte valeur symbolique de leur propre culture: riz, mil, coco, etc.


À lire, dans l’ordre chronologique:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s