Albert Jacquard: « La place de Dieu n’est pas une place »

Quand j’ai appris la mort d’Albert Jacquard, je me suis souvenu d’un entretien qu’il m’avait accordé il y a  vingt-cinq ans, alors que j’animais une émission religieuse sur RTN, une radio locale à Neuchâtel en Suisse. J’avais noté une de ses phrases, une phrase que j’ai citée souvent et toujours conservée avec moi:

« La place de Dieu n’est pas une place. C’est justement ce qui n’a pas de place, le besoin d’une transcendance, d’un au-delà. Il y a l’espace, il y a le temps, il y a les objets, les lois de la nature. Je me dis que peu à peu, on va décrypter ce monde-là. Mais de toutes façons, on répond à tous les « comment », peu à peu, mais on ne répond jamais au « pourquoi », à la cause première de tout ça. Il y aura donc toujours une interrogation sans réponse. C’est ce point d’interrogation irréductible qui est, non pas la place de Dieu, mais l’ouverture infinie qui fait qu’il y a un besoin qui ne peut être comblé que par une croyance. Alors, que ce soit un être, qu’il me ressemble… Ça, c’est très gratuit! Qu’il m’aime, c’est très gratuit! Mais ce serait bien que ce soit vrai! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s