Joseph Ratzinger vs. Hans Küng: le match (1)

Invité à parler de « Jésus », le livre par lequel le théologien catholique suisse Hans Küng réplique à Benoît XVI-Joseph Ratzinger (« Samedi et rien d’autre » samedi 22 février 2014 sur Ici Radio-Canada, La Première), je rédige quatre articles sur ce match qui oppose deux géants de la théologie catholique, deux théologiens germanophones que la vie aurait dû réunir, mais que la théologie aura séparés (à moins que ce ne soit le contraire). J’y ajoute un cinquième article à propos d’un débat que j’ai moi-même engagé avec Joseph Ratzinger, il y a un peu plus de 10 ans.

_____

Les protagonistes:

Hans Küng

Joseph Aloysius Ratzinger

1928: naissance à Sursee (canton de Lucerne en Suisse) 1927: naissance à Marktl am Inn (Bavière)
Études de théologie à l’Université grégorienne à Rome Études de théologie à  l’Institut supérieur de Freising et à l’Université de Munich
1954: ordonné prêtre 1951: ordonné prêtre
1957: doctorat de théologie à l’Institut catholique à Paris « La justification. La doctrine de Karl Barth et une réflexion catholique » 1953: doctorat en théologie à l’Université de Munich « Volk und Haus Gottes in Augustins Lehre von der Kirche (Peuple et maison de Dieu dans la doctrine de l’Église chez saint Augustin)
1960: enseigne la théologie fondamentale puis la dogmatique à l’Université de Tübingen 1957: habilitation à l’enseignement à l’Université de Munich « Die Geschichtstheologie des Heiligen Bonaventura » (La théologie de l’histoire chez saint Bonaventure)
1962: théologien au concile Vatican II 1962: théologien au concile Vatican II
1966: enseigne la théologie dogmatique et l’histoire des dogmes à l’Université de Tübingen (engagé par le doyen Hans Küng)
1969: enseigne la théologie dogmatique et l’histoire des dogmes à l’Université de Ratisbonne
1979: privé de sa missio canonica (autorisation d’enseigner la théologie dans une université catholique) par la Congrégation pour la doctrine de la foi 1977: consacré archevêque puis cardinal
1979: demeure à l’Université de Tübingen comme professeur et directeur de l’Institut des recherches œcuméniques 1981: nommé préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi
1990: fonde Weltethos (Projet d’éthique planétaire)
1996: cesse son enseignement
2005: élu pape sous le nom de Benoît XVI
2005: rencontre de quatre heures entre Benoît XVI et Hans Küng à Castel Gandolfo
2013: renonce au pontificat

Échange d’amabilités:

De Joseph Ratzinger à propos du livre Être chrétien de Hans Küng:

  • « Dans cette phrase [du livre de Hans Küng], ce qui me gêne, c’est tout d’abord l’orgueil teuton qui aime tant mettre les autres en accusation; c’est ensuite la frivolité avec laquelle on affirme des choses importantes sans avoir l’air d’y toucher. » (« Le christianisme sans peine », Communio III, 5, N°19 – septembre-octobre 1978)

De Hans Küng à propos du pape Benoît XVI:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s