P comme… Paradis et purgatoire (ABC de la #religion du Canadien)

Inspiré par la belle Langue de puck de Benoît Melançon, je me propose de rédiger mon Abécédaire de la religion du Canadien et de définir les 26 mots-clefs de la religion du Canadien. Y parviendrai-je? Affaire à suivre. À suivre vingt-six fois plutôt qu’une! Avec un nouveau mot pour chaque nouvelle partie du Canadien. Du moins je l’espère.


P comme… «Paradis et purgatoire»


Entre le paradis et l’enfer, le catholicisme a éprouvé le besoin d’un purgatoire, d’une sorte de salle d’attente sur le trajet vers le ciel. Les âmes pas assez mauvaises pour être envoyées en enfer, mais pas assez bonnes pour entrer directement au paradis, y séjournent le temps de purger leur peine.

Le Canadien a fait de même. Mais, plus stricte et plus sélective que le christianisme, sa religion (où il y a si peu d’élus et guère plus d’appelés) a besoin de moins d’espace. Ainsi, en guise de paradis, un seul vestiaire suffit à accueillir tous les élus (alors qu’il y a plusieurs chambres dans la demeure du père de Jésus). Mais il lui faut aussi, quand même un lieu où faire patienter les meilleurs des appelés (entendez notamment les joueurs repêchés par le Canadien), où leur permettre de ronger leur frein et de se faire les dents en attendant d’être admis au paradis. Il fallait un purgatoire et le Canadien a créé les Bulldogs de Hamilton, son club école.

On notera que le paradis et le purgatoire de la religion du Canadien posent trois questions ardues auxquelles même le meilleur théologien (on imagine bien qui il peut être) ne peut répondre:

  • Que vaut un paradis quand il précède l’Ascension? Certains élus (19 exactement) seraient-ils encore plus élus que d’autres pour que leur chandail soit accroché au ciel (ou au plafond du Centre Bell, ce qui fait tout de suite moins admirable)?
  • Un purgatoire doit-il vraiment permettre l’aller et le retour? Ceux qui ne sont, temporairement ou définitivement, plus dignes d’évoluer au paradis peuvent-ils y revenir?
  • S’il y a un paradis, s’il y a un purgatoire, le reste, tout le reste, relève-t-il forcément de l’enfer? Ou y a-t-il une place pour un simple monde?

Prochaine entrée: Q comme… Québec


Entrées précédentes:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s