W comme… W (ABC de la #religion du Canadien)

Inspiré par la belle Langue de puck de Benoît Melançon, je me propose de rédiger mon Abécédaire de la religion du Canadien et de définir les 26 mots-clefs de la religion du Canadien. Y parviendrai-je? Affaire à suivre. À suivre vingt-six fois plutôt qu’une! Avec un nouveau mot pour chaque nouvelle partie du Canadien. Du moins je l’espère.


W comme… «W»


Les lettres sont souvent chargées d’une valeur symbolique. Dans le christianisme, le chrisme (les deux lettres grecques «Χρ», chi-rhô) désigne le Christ. Dans le judaïsme, le tétragramme sacré (les quatre lettres hébraïques «יהוה», yod-hé-waw-hé) désigne Dieu, un Dieu que les Juifs ne nomment d’ailleurs jamais ni par ce nom, ni par aucun nom.

Dans la religion du Canadien, les lettres «C» et «H» pour «CH» jouent évidemment un rôle important. Surtout quand elles sont inscrites sur un chandail ou, mieux encore, tatouées sur le coeur des joueurs ou des partisan-e-s. Mais il est une autre lettre encore plus importante pour le Canadien et pour toute équipe sportive, surtout dans des sports qui détestent l’égalité (on la qualifie de «nulle», pour des raisons que l’on a renoncé à comprendre))

Il est une lettre (paradoxale puisque seule, elle est déjà double) qui fait le succès, une lettre vers laquelle tous les efforts sont tendus, une lettre pour laquelle tous les joueurs patinent, lancent (parfois) et comptent (rarement), une lettre dont l’accumulation dans la deuxième colonne des classements (la première est dévolue aux parties jouées) fait toute la différence, une lettre qui, à la fin d’une saison permet de distinguer les gagnants des perdants.

Il est une lettre et cette lettre, c’est le «W» et les valeurs qui lui sont associées. En anglais (qui est à la NHL ce que le latin était à l’Église catholique, ce que le vieux slavon est à l’Église orthodoxe russe), «W» vaut pour «won» (victoire), «W» vaut pour «win» (gagner), «W» vaut pour «winner» (gagnant).

Qui a osé dire «l’essentiel est de participer»? Un maudit loser, sans aucun doute! D’ailleurs Pierre de Coubertin était français.


Prochaine entrée: X comme… XXIV


Entrées précédentes:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s