Petit guide pour décrypter les signes religieux dans le sport

Au début d’un été riche en événements sportifs (en plus des classiques estivaux – Wimbledon, Tour de France – se dérouleront notamment le championnat d’Europe de football et les Jeux Olympiques), j’offre ce petit guide qui permettra de décoder les gestes religieux préformés par les sportifs et les sportives. Non sans rappeler que tous ces gestes sont  susceptibles d’être accomplis avec mille et une variantes.

L’athlète qui, debout…

  • Touche du bout des doigts de sa main droite successivement son front, sa poitrine, son épaule droite, son épaule gauche avant parfois d’embrasser sa main performe un signe de croix selon la tradition catholique.
  • Touche du pouce, de l’index et du majeur de la main droite réunis successivement son front, son cœur, son épaule gauche et son épaule droite performe un signe de croix selon la tradition orthodoxe.
  • Embrasse une médaille ou un pendentif performe un geste selon la tradition catholique pour demander l’aide la personne représentée.
  • Dessine avec son pouce trois petites croix sur son front, ses lèvres ou sa poitrine performe un petit signe de croix selon la tradition catholique.
  • Marche la tête haute, les yeux fermés les bras légèrement écartés, les avant-bras repliés et les mains largement ouvertes performe un geste de prière selon une tradition protestante.
  • S’immobilise la tête baissée, les avant-bras repliés, les mains ouvertes et les paumes tournées vers le haut puis se frotte le visage de ses deux mains performe une invocation selon la tradition musulmane.
  • Etire le bras droit devant lui, la main fermée, l’index pointé vers le haut, ou plie et déplie plusieurs fois ses avant-bras, ses deux indexs tendus vers le haut performe un geste spirituel qui renvoie à « quelque chose au-dessus de nous », qui peut être un dieu, mais aussi un.e ami.e ou un.e parent.e décédé.e.
  • Replie l’avant-bras droit et pointe l’index vers le haut performe un geste selon la tradition musulmane, un geste qui exprime l’unicité d’Allah.

L’athlète qui, assis.e…

  • Pose son coude droit sur son genou droit, ferme le poing et pose son front ou son nez sur le rond formé par son pouce et son index serré performe un geste de prière selon une tradition protestante.

L’athlète qui, à genou…

  • Tombe à genoux et se fige les deux mains jointes devant son visage performe un geste de prière selon une tradition protestante.
  • Tombe à genoux et se fige les bras écartés, les paumes et le regard tournés vers le ciel ou les indexs tendus vers le ciel performe un geste de louange selon une tradition protestante.
  • S’agenouille et s’incline pour poser les deux paumes de la main et le front sur le sol performe un geste de prière selon la tradition musulmane.
  • Pose le genou droit à terre, incline la tête et se fige performe un geste de prière selon la tradition protestante.

Sur ce même thème, lire aussi ma chronique Sacrément sport dans le quotidien suisse Le Temps: « De quoi ces signes sont-ils le signe? » (22 juin 2016).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s