Les Jeux Olympiques restent colonialistes et sexistes (moi aussi, quelque part au fond de moi)

Mon article « Pourquoi les Hindous sont-ils absents des podiums olympiques? » (chronique « Sacrément sport » dans le quotidien suisse Le Temps) suscite le débat. Je m’en réjouis!

Un journaliste sportif me fait savoir qu’il regrette de ne pas avoir abordé lui-même ce sujet. Un courriel me reproche d’égratigner les Jeux Olympiques. J’affirme qu’ils privilégient les sports pratiqués en Occident; mais les pays les plus médaillés ne sont pas tous occidentaux. J’imagine que si le yoga était une discipline olympique, les femmes devraient le pratiquer en mini short et en brassière microscopique; mais les athlètes, femmes et hommes, choisiraient leur tenue pour optimiser leurs performances.

Le débat continue. N’hésitez pas à ajouter votre commentaire.

Pour ma part, je persiste: oui, les Jeux Olympiques restent colonialistes et sexistes. Ce qui m’étonne, c’est que je continue à les regarder. Et qu’en plus j’y prends du plaisir… C’est certainement aussi parce que, quelque part au fond de moi, je reste colonialiste et sexiste.

6 commentaires

  1. Parler de colonialisme à propos des jeux, n’est pas rester dans la problématique habituelle de notre société (Y compris dans le tiers monde) Les jeux ne travaillent-ils pas à la rencontre des peuples, au dela des religions et des partis pris?

    1. Je vous remercie d’avoir pris le temps de partager ce commentaire. Je vous écrirais simplement: « Oui, aussi. Mais dans et à des conditions dictées par le CIO. Et si certaines sont bonnes, d’autres le sont moins. »

      1. Finalement, vous parlez des JO, et c’est parler de la vie. J’aime. Mon fils adoptif, un africain, se passionne pour les victoires des gens de couleur. Comme s’il se trouvait sur un terrain ou les chances de réussite étaient à peu près égales entre races. Super! …Par contre, d’entendre p.ex. parler des subtilités théologiques dans le mariage religieux, c’est hors de sa vie. Il voit surtout que les églises n’arrivent pas à se rencontrer, à se voir sur un pied d’égalité. Un autre racisme?
        Heureusement que l’Esprit est au-dessus de ça!

      2. Encore une fois, je vous remercie d’ avoir pris le temps d’ajouter un commentaire. Et un commentaire stimulant qui me fait réfléchir.
        Je reconnais que les subtilités théologiques à propos du mariage peuvent paraître futiles. Et je sais que les Eglises ont beaucoup de choses se reprocher.
        Mais quand j’affirme que, d’un point de vue théologique, aucune Eglise ne peut décider qui a le droit ou n’a pas le droit de vivre en couple, cela ne me parait pas sans intérêt. Surtout pour les couples discriminés.
        Avec mes salutations
        Olivier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s