L’intérêt théologique de la série « La vie de JC » – Romance à Tibériade

Depuis le 18 septembre 2021, la Télévision suisse romande diffuse une série parodique en 20 épisodes — un « Kaamelott évangélique suisse » — intitulée La vie de JC :

Le théologien du quotidien décrypte chaque lundi l’intérêt théologique de l’épisode diffusé le samedi précédent (voir la page « La vie de JC »).

« Romance à Tibériade» (27 novembre 2021)

Voir l’épisode sur le site de la RTS (en Suisse seulement): https://www.rts.ch/play/tv/la-vie-de-jc/video/don-corleus?urn=urn : rts:video:12562307

« Marie-Madeleine essaie de convaincre J.C. qu’il se­rait temps de passer à la vitesse supérieure. Elle va bientôt avoir 25 ans. Ils pourraient faire une seule chair, comme le suggère le texte de la Genèse… J.C. ne comprend pas. Et puis, il y a sa mission. Marie-Madeleine va devoir passer aux explications concrètes. »

Ma vision

Quand Marie-Madeleine tente de convaincre JC de la connaître charnellement, comme il est pudiquement écrit dans plusieurs traductions de la Bible, JC voit ce qu’elle veut dire, mais ne veut pas faire ce qu’elle veut faire. Car il préfère accomplir sa mission : «sauver les hommes, les ramener vers Dieu», «guérir les hommes, construire le Royaume de Dieu».

L’intérêt théologique ?

  • Deux plus

Marie-Madeleine est la première figure saine, honnête, bref humaine de la série. Elle a les pieds sur terre, elle cherche à être heureuse. Elle aime JC, elle sait que JC l’aime et elle voudrait qu’ielles puissent vivre ensemble. Que ce personnage soit une femme, et même si elle n’a qu’un rôle secondaire (jusqu’à présent, elle était apparue dans un seul épisode, Maman), est un plus !

Marie-Madeleine transmet véritablement l’évangile, l’essentiel ; elle aime son prochain comme elle-même et peut-être même plus qu’elle-même. C’est un deuxième plus !

  • Un moins

Certes les scénaristes ne lient pas directement la conscience messianique de JC — pour faire court, c’est la conscience qu’il a de devoir accomplir une mission, celle du Messie — à sa virginité ; «techniquement», «avoir une femme» ne l’empêche pas. Mais que Marie-Madeleine lui parle de sexe met leur JC plutôt mal à l’aise. Je rappelle toutefois que les évangiles ne disent jamais ni explicitement ni même implicitement que JC ait renoncé à avoir une vie sexuelle.


  1. Medicine Man (18 septembre 2021)
  2. L’apprenti paraboliste (25 septembre 2021)
  3. Maman (2 octobre 2021)
  4. Judas Guevara (9 octobre 2021)
  5. Transversalité (16 octobre 2021)
  6. Le baptême de Jean-Ba’ (23 octobre 2021)
  7. Le possédé (6 novembre 2021)
  8. Don Corléus (13 novembre 2021)
  9. J.C. marche sur l’eau (20 novembre 2021)
  10. Romance à Tibériade (27 novembre 2021)

5 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s