Un signe de la perte de culture chrétienne

Dans le quotidien français Libération, Bernadette Sauvaget propose un bel article sur les funérailles de Joseph Razinger, jadis pape sous le nom de Benoît XVI, (« Aux funérailles de Benoît XVI, l’hommage sobre de François ». J’en tire un court extrait:

Que la rédaction juge utile de préciser que le « Père », avec une majuscule, renvoie à Dieu signale de manière particulièrement évidente la perte d’une culture chrétienne.

Je ne juge pas, je constate. Et comme théologien habitué à m’exprimer dans les médias et sur les réseaux sociaux, je prends note.


À propos de la théologie de Joseph Ratzinger, on peut lire ma série d’articles:

Et à propos du destin post mortel d’un pape, on peut lire mon billet: Le sang de Jean-Paul II à Montréal

2 commentaires

  1. Comme vous, Olivier, nous constatons partout un manque général de culture que ce soit religieuse, historique, scientifique … dans les journaux, chez les élèves, les adultes en responsabilité … Pour ma part, sur FB, j’essaie de promouvoir par diverses pages une culture religieuse, musicale, artistique … Une goutte d’eau dans un océan d’ignorance entretenu par des apprentis sorciers, par exemple dans un courant qu’on appelle wokisme, ou par des hommes et des femmes politiques qui, parfois en s’appuyant sur des religions, souhaitent établir diverses formes de totalitarisme. Ceci dit la civilisation a déjà connu cela à d’autres époques. Par exemple, l’impérialisme romain s’est servi du christianisme et vice versa. Toutefois avec les moyens actuels de diffusion et de contrôle numériques le risque me paraît encore plus grand. Au cours de quarante ans de carrière dans l’enseignement secondaire en France, je n’ai pu que constater la dégradation des exigences de base au nom d’une prétendue démocratisation qui n’a produit que des apparences alors que l’on constate un blocage de l’ascenseur social et une augmentation de l’illettrisme. Mais je vois que je suis une rare personne à réagir sur votre blog et cela m’inquiète aussi un peu. Bien à vous, Philippe

    J’aime

    1. Bonjour Philippe,
      Merci de votre persévérance dans la diffusion de la culture, notamment religieuse … et dans vos commentaires sur mes billets. Je partage votre constat et je le prends comme un défi: mon poste de professeur à l’université m’oblige à penser, à faire penser, à enseigner à penser et à enseigner à faire penser.
      Avec mes amitiés et tous mes vœux pour une belle année 2023, malgré tout!
      Olivier

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s