Jean-Baptiste

L’intérêt théologique de la série « La vie de JC » – Relâche

Depuis le 18 septembre 2021, la Télévision suisse romande diffuse une série parodique en 20 épisodes — un « Kaamelott évangélique suisse » — intitulée La vie de JC :

Le théologien du quotidien décrypte chaque lundi l’intérêt théologique de l’épisode diffusé le samedi précédent (voir la page « La vie de JC »).

Pas de nouvel épisode de La vie de JC samedi dernier. La RTS faisait relâche. Rendez-vous donc lundi prochain 8 novembre, pour un épisode intitulé « Le possédé » qui, soit dit en passant, aurait été parfait pour la veille d’Halloween !


  1. Medicine Man (18 septembre 2021)
  2. L’apprenti paraboliste (25 septembre 2021)
  3. Maman (2 octobre 2021)
  4. Judas Guevara (9 octobre 2021)
  5. Transversalité (16 octobre 2021)
  6. Le baptême de Jean-Ba’ (23 octobre 2021)

L’intérêt théologique de la série « La vie de JC » – Le baptême de Jean-Ba’

Depuis le 18 septembre 2021, la Télévision suisse romande diffuse une série parodique en 20 épisodes — un « Kaamelott évangélique suisse » — intitulée La vie de JC :

Le théologien du quotidien décrypte chaque lundi l’intérêt théologique de l’épisode diffusé le samedi précédent (voir la page « La vie de JC »).

« le baptême de Jean-Ba’ » (23 octobre 2021)

Voir l’épisode sur le site de la RTS (en Suisse seulement): https://www.rts.ch/play/tv/redirect/detail/12528148

« Jean le Baptiste développe son business de baptême par immersion. Mais ça marche moyen. Il lui faut un signe fort : un messie qui accepterait de mettre la tête sous l’eau. J.C. déteste ça, et en plus, la rumeur dit qu’un baptisé se serait fait bouffer par un crocodile… mais bon, c’est son cousin. »

Ma vision

Jean-Ba [ptiste] et JC discutent «niveau com» de la meilleure manière d’améliorer leurs images. Ils tombent d’accord sur un geste gagnant-gagnant. Jean-Ba dont le baptême ne «marche pas de ouf» baptisera JC, «un messie, un type populaire» et, malgré ses réticences — il ne met pas la tête sous l’eau à cause de ses cheveux —, JC sera baptisé par Jean-Ba ce qui fera de lui «un messie proche du peuple d’en bas cousin des cradingues».

L’intérêt théologique?

  • Deux plus

Jean-Ba en rasta avec ses dreadlocks est une excellente actualisation du personnage.

Sans en avoir l’air, les scénaristes exposent une théologie du baptême, d’un «baptême deux phases»: première phase, Jean-Ba purifie symboliquement en plongeant dans l’eau; seconde phase, JC purifie l’esprit, on ne sait pas comment. Ce qui dans les Églises chrétiennes se traduit par un baptême d’eau très ritualisé, et un baptême d’esprit le plus souvent laissé au secret de la relation entre Dieu et celles et ceux qui lui font confiance.

  • Un moins (qui n’est pas vraiment un moins)

Peut-être sans en avoir conscience, les scénaristes tranchent une question christologique (quel Christ ou quel messie JC est-il?) — fondamentale: le JC des évangiles est-il fils de Dieu quand il est baptisé par Jean-Ba? Dans le Nouveau Testament, les réponses divergent. Au fil du temps, la messianité de Jésus devient toujours plus précoce. Vers 50, dans les lettres de Paul, J [ésus] devient C [hrist] quand Dieu le ressuscite; vers 60, dans l’évangile de Marc, J devient C quand Dieu l’adopte à l’instant de son baptême; vers 80 dans les évangiles de Matthieu et Luc, J devient C quand Dieu le conçoit dans l’utérus de Marie; vers 100, dans l’évangile de Jean, J est C depuis le commencement du monde.


  1. Medicine Man (18 septembre 2021)
  2. L’apprenti paraboliste (25 septembre 2021)
  3. Maman (2 octobre 2021)
  4. Judas Guevara (9 octobre 2021)
  5. Transversalité (16 octobre 2021)
  6. Le baptême de Jean-Ba’ (23 octobre 2021)