Marie-Madeleine

L’intérêt théologique de la série « La vie de JC » – L’autre joue

Depuis le 18 septembre 2021, la Télévision suisse romande diffuse une série parodique en 20 épisodes — un « Kaamelott évangélique suisse » — intitulée La vie de JC :

Le théologien du quotidien décrypte chaque lundi l’intérêt théologique de l’épisode diffusé le samedi précédent (voir la page « La vie de JC »).

« L’autre joue » (4 décembre 2021)

Voir l’épisode sur le site de la RTS (en Suisse seulement): https://www.rts.ch/play/tv/redirect/detail/12596393

« J.C. adresse à la foule ces paroles révolutionnaires : on vous a dit “œil pour œil, dent pour dent” mais moi, je vous dis : si on te frappe sur la joue droite, tend la joue gauche. La foule a hyper envie d’es­sayer. Sur lui, évidemment. Dur d’être un messie ! »

Ma vision

L’épisode oppose deux manières d’enseigner la non-violence. De manière plus suggestive, JC propose aux gens un changement profond, une conversion intérieure. Marie-Madeleine est plus directe et même plus « direct du droit en pleine face » ; elle met un poing sur un nez, elle impose un message frappant : « la non-violence ? On ne donne pas de coup, c’est clair ! ». Dans l’immédiat, la technique de Marie-Madeleine marche mieux, comme en témoigne ce dialogue entre Judas et Pierre :

–« C’est bien aussi comme message. »

– « C’est plus clair. »

L’intérêt théologique ?

  • Un plus

JC n’accepte pas les (doubles) claques par plaisir masochiste, mais par honnêteté intellectuelle… et physique aussi. Car JC prêche par l’exemple, car JC fait ce qu’il dit, même s’il doit payer de sa personne. Il montrera la même vérité quand il souffrira la torture et l’exécution par crucifixion.

  • Un moins

J’aimerais que les paroles de JC fonctionnent, que tendre l’autre jour fasse cesser la violence, comme un loup qui tend sa gorge aux crocs de celui qui l’a vaincu. Mais je crains que les scénaristes aient raison. Et que nous nous montrions plus méchant·es que les loups me rend triste.


  1. Medicine Man (18 septembre 2021)
  2. L’apprenti paraboliste (25 septembre 2021)
  3. Maman (2 octobre 2021)
  4. Judas Guevara (9 octobre 2021)
  5. Transversalité (16 octobre 2021)
  6. Le baptême de Jean-Ba’ (23 octobre 2021)
  7. Le possédé (6 novembre 2021)
  8. Don Corléus (13 novembre 2021)
  9. J.C. marche sur l’eau (20 novembre 2021)
  10. Romance à Tibériade (27 novembre 2021)
  11. L’autre joue (4 décembre 2021)

L’intérêt théologique de la série « La vie de JC » – Romance à Tibériade

Depuis le 18 septembre 2021, la Télévision suisse romande diffuse une série parodique en 20 épisodes — un « Kaamelott évangélique suisse » — intitulée La vie de JC :

Le théologien du quotidien décrypte chaque lundi l’intérêt théologique de l’épisode diffusé le samedi précédent (voir la page « La vie de JC »).

« Romance à Tibériade» (27 novembre 2021)

Voir l’épisode sur le site de la RTS (en Suisse seulement): https://www.rts.ch/play/tv/la-vie-de-jc/video/don-corleus?urn=urn : rts:video:12562307

« Marie-Madeleine essaie de convaincre J.C. qu’il se­rait temps de passer à la vitesse supérieure. Elle va bientôt avoir 25 ans. Ils pourraient faire une seule chair, comme le suggère le texte de la Genèse… J.C. ne comprend pas. Et puis, il y a sa mission. Marie-Madeleine va devoir passer aux explications concrètes. »

Ma vision

Quand Marie-Madeleine tente de convaincre JC de la connaître charnellement, comme il est pudiquement écrit dans plusieurs traductions de la Bible, JC voit ce qu’elle veut dire, mais ne veut pas faire ce qu’elle veut faire. Car il préfère accomplir sa mission : «sauver les hommes, les ramener vers Dieu», «guérir les hommes, construire le Royaume de Dieu».

L’intérêt théologique ?

  • Deux plus

Marie-Madeleine est la première figure saine, honnête, bref humaine de la série. Elle a les pieds sur terre, elle cherche à être heureuse. Elle aime JC, elle sait que JC l’aime et elle voudrait qu’ielles puissent vivre ensemble. Que ce personnage soit une femme, et même si elle n’a qu’un rôle secondaire (jusqu’à présent, elle était apparue dans un seul épisode, Maman), est un plus !

Marie-Madeleine transmet véritablement l’évangile, l’essentiel ; elle aime son prochain comme elle-même et peut-être même plus qu’elle-même. C’est un deuxième plus !

  • Un moins

Certes les scénaristes ne lient pas directement la conscience messianique de JC — pour faire court, c’est la conscience qu’il a de devoir accomplir une mission, celle du Messie — à sa virginité ; «techniquement», «avoir une femme» ne l’empêche pas. Mais que Marie-Madeleine lui parle de sexe met leur JC plutôt mal à l’aise. Je rappelle toutefois que les évangiles ne disent jamais ni explicitement ni même implicitement que JC ait renoncé à avoir une vie sexuelle.


  1. Medicine Man (18 septembre 2021)
  2. L’apprenti paraboliste (25 septembre 2021)
  3. Maman (2 octobre 2021)
  4. Judas Guevara (9 octobre 2021)
  5. Transversalité (16 octobre 2021)
  6. Le baptême de Jean-Ba’ (23 octobre 2021)
  7. Le possédé (6 novembre 2021)
  8. Don Corléus (13 novembre 2021)
  9. J.C. marche sur l’eau (20 novembre 2021)
  10. Romance à Tibériade (27 novembre 2021)

L’intérêt théologique de la série « La vie de JC » – Maman

Depuis le 18 septembre 2021, la Télévision suisse romande diffuse une série parodique en 20 épisodes — un « Kaamelott évangélique suisse » — intitulée La vie de JC :

Le théologien du quotidien décrypte chaque lundi l’intérêt théologique de l’épisode diffusé le samedi précédent (voir la page « La vie de JC »).

« Maman » (2 octobre 2021)

« J.C. vient prévenir sa mère qu’il part en mission pour le Seigneur. Elle espérait plutôt qu’il lui annonce enfin qu’elle va être grand-mère. Mais non, son J.C. préfère ses copains à la jolie Marie-Madeleine. Ayayay ! Qu’est-ce qu’elle a fait pour mériter ça ? »

Partie 1, épisodes 1-3

Ma vision

Encore une histoires de malentendus.

JC est fier d’annoncer qu’il part « en mission pour le Seigneur ».

Sa mère – caricature de la mère juive – ramène tout au sexe : son fils quitte sa fiancée Marie-Madeleine et « part avec des garçons ».

Les garçons ne s’intéressent qu’à savoir s’il a « largué Marie-Mad » comme ils la surnomment.

Et Marie-Mad croit que JC la trouve trop vieille et que accuse le « salaud » d’avoir « rencontré quelqu’un ».

L’intérêt théologique?

  • Deux plus

L’épisode signale que la vie de JC n’est pas un long fleuve tranquille ; ses choix radicaux provoquent des incompréhensions et des rebuffades ; y compris parmi ses proches et même ses très proches. Il rappelle aussi qu’homme, JC vit sa vie comme un homme, même s’il redéfinit ce qu’est « un homme ».

  • Un moins

Le JC de la RTS passe pour un idiot, insensible aux sentiments des autres, des femmes en particulier. Mais le JC des évangiles est un personnage plein d’attention pour celles et ceux qui l’entourent ; il n’est pas toujours commode avec les plus fort·es, mais il se montre toujours attentif à ne pas blesser les plus faibles.


  1. Medicine Man (18 septembre 2021)
  2. L’apprenti paraboliste (25 septembre 2021)
  3. Maman (2 octobre 2021)