Nouveau Testament

Certain·es enfants d’Abraham sont plus égaux que les autres (les sources)

Si donc les « croyant·es » ont un père — biologique ou adoptif — et deux mères, les textes fondateurs des trois monothéismes conçoivent différemment cette filiation.

La Torah Le Nouveau Testament Le Coran
« Le Seigneur répondit : “Certes, Sara, ton épouse, te donnera un fils, et tu le nommeras Isaac. Je maintiendrai mon pacte avec lui, comme pacte perpétuel à l’égard de sa descendance.Quant à Ismaël, je t’ai exaucé : oui, je l’ai béni ; je le ferai fructifier et multiplier à l’infini ; il engendra douze princes, et je le ferai devenir une grande nation. Pour mon alliance, je la confirmerai sur Isaac, que Sara t’enfantera à pareille époque, l’année prochaine.” »

Genèse 17, 19-21 (Bible du Rabbinat)

« Cette déclaration de bonheur ne concerne-t-elle donc que les circoncis, ou également les incirconcis ? Nous disons en effet : la foi d’Abraham lui fut comptée comme justice. Mais dans quelles conditions le fut-elle ? Avant, ou après sa circoncision ? Non pas après, mais avant ! Puis le signe de la circoncision lui fut donné comme sceau de la justice reçue par la foi, lorsqu’il était incirconcis ; ainsi devint-il à la fois père de tous les croyants incirconcis, pour que la justice leur fût comptée, et père des circoncis, de ceux qui non seulement appartiennent au peuple des circoncis, mais marchent aussi sur les traces de la foi de notre père Abraham, avant sa circoncision. »

Romains 4, 11-12 (Traduction œcuménique de la Bible)

« Dis : “Nous croyons en Dieu, à ce qu’il t’a révélé, à ce qu’il a révélé à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob, aux tribus, à ce qu’ont reçu Moïse, Jésus et [les autres] prophètes de leur Seigneur. Nous ne faisons aucune différence entre eux et à la volonté de Dieu nous nous abandonnons.” Sourate 3, 84

« [Et nous avons dirigé aussi] Ismaël, Élisée, Jonas, Loth. Nous avons donné à chacun d’eux la préséance sur tous les hommes [de son temps]. »

Sourate 6, 86 (Traduction par Ḥamza Boubakeur)

Trois remarques dans l’ordre chronologique de rédaction des ouvrages  :

  1. La Torah établit une hiérarchie entre les enfants d’Abraham. Si Ismaël est béni, s’il se multiplie à l’infini, l’alliance de D.ieu passe par Isaac. Pourquoi ? Probablement parce que l’enfant naît comme un cadeau de D.ieu, tandis qu’Ismaël est conçu comme un effort d’êtres humains.
  2. Le Nouveau Testament néglige les fils biologiques pour faire d’Abraham, le père adoptif de tous les croyants circoncis (les juifs) et incirconcis (les « grecs »).
  3. Le Coran conjoint deux modèles : une égalité entre Ismaël et Isaac, parce que Dieu s’est adressé aux deux fils ; une hiérarchie où Ismaël à la préséance sur tous les hommes, donc sur Isaac aussi.