règle d’or

Vivre selon l’alphabet

Notre petit-fils apprend à l’alphabet et je viens d’entendre l’histoire d’un homme qui remet à Dieu toutes les lettres de l’alphabet pour que Dieu compose sa prière. La conjugaison de ces deux expériences m’inspire cette règle de vie alphabétique.


A-B-C-D-E-F, je les garde de côté.

J’utilise G avec modération, reconnaissant, mais pas fier de ce que j’ai.

Du H, je n’ai nul besoin ni de l’outil tranchant ni du produit droguant.

I-J-K, je les garde de côté.

L me donne des ailes.

Je garde M comme un principe : aime !

N, j’évite, il y a déjà trop de haine.

O m’est nécessaire comme l’eau ; P vital comme la paix.

Je ne réduis pas l’amour au Q.

R m’a donné envie de changer d’air, maintenant plutôt de changer d’ère.

S-T-U-V-X-Y, je les garde de côté.

Z me fait donner — et demander ! — de l’aide.