Satan

Livre # 1 le 1er juillet 2021 : « Que ton règne vienne : les ennemis du Royaume »

Juillet 2021

Gregory Toussaint (2021), Que ton règne vienne, volume 3 : Les ennemis du Royaume. Pastor G Library, édition numérique, 199 pages.

Une citation percutante

« Lorsque nous tenons compte de ce contexte, les premiers versets de la Genèse deviennent plus intelligibles pour nous. Nous comprenons maintenant pourquoi la terre était « informe et vide », décrivant un état de «désolation». Le Dieu parfait ne l’a pas créé dans cet état. La terre originelle a été parfaitement créée. C’est la chute de Lucifer et son jugement consécutif qui ont transformé la terre en un tohu-bohu. De même, les ténèbres, pour lesquelles nous n’avions aucune explication dans la Genèse, en ont maintenant une. Elles ont également fait partie du jugement qui s’est abattu sur le royaume. » (1er septembre)

Le livre

Comme son titre l’indique, l’ouvrage est le troisième tome d’une série qui devrait logiquement en compter quatre. Il est publié simultanément en français et en anglais.

Organisé en réflexions journalières, il conduit du 1er juillet au 30 septembre. Chaque jour,, il propose une réflexion, une prière, une « application » – c’est-à-dire une question à laquelle répondre, un engagement à prendre ou une réflexion à mener – et l’indication des livres bibliques à lire en ce jour pour pouvoir lire « la Bible en un an ». Un lien pernet de soumettre en deux clics une « dévotion » ou une « prière » à Tabernacle of Glory, l’Église de Gregory Toussaint.

L’objectif du livre est donné à la fin :

« Apprenons comment nous pouvons être de bons citoyens du Royaume Céleste, et comment nous pouvons lui être utiles dès maintenant et pour l’éternité. (Épilogue)

Je reconstruis ainsi le contenu du livre.

1er-8 juillet : la thèse de Gregory Toussaint. La création racontée au début du livre de la Genèse n’est pas la première, mais la deuxième création ; le commencement est en fait un recommencement ; Dieu recrée une nouvelle terre à partir d’une « terre informe et vide ». Et si Dieu a dû créer une seconde terre, c’est que Lucifer ou Satan (qui forment une seule entité avec tout ce que la Bible juge mauvais : le serpent, le dragon, le Léviathan, Judas, etc.) s’était emparé de la première.

9-22 juillet : Qui est Lucifer ? Comme celui-ci se cache derrière des personnes, il est possible de lui attribuer ce que la Bible dit de Satan ou du diable, mais aussi – et l’auteur s’en inspire beaucoup – les reproches adressés aux rois de Tyr (livre d’Ézéchiel, chapitre 28) ou de Babylone (livre de Jérémie, chapitre 14). Il est un ange, créé par Dieu parfait, intelligent, beau, musical, puissant. Il était roi sur la Terre et comme prêtre, il « échangeait les bénédictions de Dieu contre l’adoration ». (22 juillet)

23 juillet-7 août : Lucifer se rebelle. Par orgueil, il veut s’emparer du royaume de Dieu. « Mais il s’est lourdement trompé ! » (31 juillet)

8-15 août : Dieu le punit. Il détruit son Royaume, rend la terre informe par un tremblement de terre, vide et obscure ; elle est inondée, les anges sont déchus.


16-30 août : Lucifer fonde son royaume sur la Terre. Il utilise le Léviathan, « serpent tortueux et orgueilleux », Rahab, « la grande prostituée » et le Béhémoth, « taureau satanique » qui vivent dans l’abîme ; il  confie des pouvoirs et des fonctions aux « anges déchus », aux « âmes déchues » et aux « hommes déchus ».

La Terre, et l’abîme dans lequel se trouve le Léviathan, le Béhémoth et Rahab
Les démons dans le Royaume de Satan: anges déchus, âmes déchues et hommes déchus

1er-6 septembre : Dieu « subjugue Satan » et assujettit le Léviathan (l’orgueil), Rahab (la luxure) et le Béhémoth (la cupidité). Il limite le Léviathan à la mer et à la nuit. Il limite Satan à régner sur les lieux arides et les montagnes.

7-13 septembre : Dieu crée Adam en tant que fils, que roi et que prêtre. Il lui confie la garde du jardin, la responsabilité de l’étendre et le pouvoir d’assujettir la terre.

14-18 septembre : Satan contre-attaque. Il suscite chez Adam et Ève – c’est la seule mention d’Ève – la convoitise de la chair (« satisfaire nos désirs légitimes et illégitimes »), des yeux (« l’avidité ou la cupidité ») et de la vie (l’orgueil, « être indépendant de Dieu »).

19-29 septembre : Adam trahit et Satan reprend le pouvoir. « Le jour où Adam a péché, il a remis le royaume à Satan » (20 septembre). Adam connaît alors la mort, la guerre, la pauvreté, les catastrophes naturelles et la maladie.

30 septembre. Gregory Toussaint finit son ouvrage par une promesse : « La postérité de la femme vaincra ».

Ce qui peut séduire

Depuis septembre 2020, c’est déjà le troisième « meilleur vendeur » rédigé pour une lecture quotidienne ; c’est sans doute que cette manière de faire plaît.

Paru à la fin du mois de juin, l’ouvrage était à acheter avant le 1er juillet… ou alors l’année prochaine… ou encore l’année suivante.

Comme le pasteur Grégory est une entreprise d’évangélisation – il dirige une grande Église haïtienne à Miami et possède une station de radio – j’imagine que ses fidèles achètent aussi ses livres. Et qu’il les incite à le faire !

Mon avis

Les +

  • J’ai apprécié la forme concise et pratique du livre. L’auteur va à l’essentiel ; il découpe son message en courte séquence pour proposer chaque jour une idée théologique ; il propose à la lectrice ou au lecteur de l’appliquer dans sa vie concrète. Faire figurer, jour après jour, un lien vers l’Église Tabernacle of Glory permet de mettre en réseau les différentes activité du pasteur Grégory Toussaint.
  • Théologiquement, j’ai par exemple apprécié qu’il élargisse la fécondité (Soyez féconds ! » Genèse 1,28 ) par-delà la procréation (12 septembre).

Les –

  • J’ai trouvé difficile d’entrer dans la pensée de l’auteur. Assumant ma théologie universitaire – ce qui, je le sais, la rend suspecte pour certain·es –, je ne parviens pas à considérer que tous les livres de la Bible disent la même chose et que n’importe lequel d’entre eux permet d’expliquer n’importe quel autre. Quand je pense qu’ils ont été écrits sur presque mille ans – environ entre -800 et +100 – et quand je réalise ce qu’on pensait en 1021 et ce qu’on pense aujourd’hui, je me dis que la pensée a forcément considérablement évolué entre les récits bibliques les plus anciens et les plus récents. Alors non, « Lucifer » n’est pas la même chose que « Satan » ; non, ce qui est attribué au roi de Tyr ne les concernent pas, au moins pas directement ; et non, l’auteur·e de la Genèse ne connaissait pas l’Apocalypse (mais l’auteur·e de l’Apocalypse connaissait la Genèse et il a pu s’en inspirer).
  • Au-delà des questions théologiques, j’ai été fortement dérangé par deux affirmations de Grégory Toussaint :
    • Alors que dans tout son livre, il dénonce l’orgueil de Lucifer qui cherche à prendre la place de Dieu, comment peut-il confondre l’autorité de Dieu et celle des dirigeants d’une Église ? Il écrit : « Vous arrive-t-il de remettre en question la décision d’un leader ou d’une personne en autorité et de dire du mal d’eux ? Si c’est le cas, vous avez peut-être la semence de la rébellion dans votre cœur. Priez pour que Dieu la déracine et la remplace par son Esprit » (27 juillet). Pour ma part, je demanderais plutôt à Dieu de donner à chacun·e la sagesse et le courage de remettre en question les mauvaises décisions, même si elles sont celles des pasteur·es… et de donner aux pasteur·es l’humilité d’accepter les critiques.
    • Dans un impératif très catégorique, Grégory Toussaint affirme : « Tout ce que vous touchez doit prospérer » (26 septembre). Et si ce n’est pas le cas ? Éternel reproche à cette exigence de prospérité, quel est l’impact d’une telle exigence sur celles et ceux qui malgré toute leur foi ne prospèrent pas ? Éternelle conséquence, elle ajoute à la pauvreté le poids de la culpabilité : Dieu fait prospérer ses enfants ; je ne prospère pas ; donc je ne suis pas un enfant de Dieu. Mais dans la théologie de Grégory Toussaint, il suffit de dire pour que les choses soient, d’où l’usage de performatifs, avec toute l’autorité pastorale – « Je déclare que Celui qui est capable de vous empêcher de trébucher gardera votre foi forte! » (7 juillet) – ou à titre personnel : « Je proclame ma guérison » (29 septembre).
  • La forme du livre est un peu bâclée. La mise en page et minimale, il manque des références, il reste des erreurs et des coquilles, etc.

L’auteur

Une biographie de l’auteur figure à la fin de l’ouvrage ; Grégory Toussaint y souligne ses succès :

« Gregory Toussaint est le pasteur titulaire du Tabernacle de Gloire à Miami. Cette église, qui compte plus de 12 campus dans différentes villes du monde. Pasteur Greg est connu pour être un talentueux enseignant et il prêche chaque semaine en quatre langues, le créole, l’anglais, le français et l’espagnol. Il est également un écrivain prolifique qui a produit plus de 30 ouvrages. Dix d’entre eux ont été des livres à succès sur Amazon. Gregory Toussaint est également un évangéliste qui organise des conférences et des croisades à grande échelle dans différentes parties du monde. Il agit puissamment dans le surnaturel, en particulier dans les domaines de la guérison, de la délivrance et du prophétique. Pasteur Toussaint est également impliqué dans l’humanitaire en Haïti, en République Dominicaine et au Ghana. Il est diplômé en commerce, en droit et en théologie. Il est marié à Patricia Toussaint et a deux enfants. Son but dans la vie est de montrer la gloire de Dieu partout où il va. »

La maison d’édition

Pastor G Library est la maison d’édition des livres de Grégory Toussaint et d’eux seulement. On trouve quelques titres sur ce site Internet.


Ouvrages déjà traités:

Satan shoes, une chaussure qui se vend diablement bien

Après sa Jesus shoes crée en 2019 (voir mon article Jesus shoes, une chaussure déjà culte), MSCHF, un digital culture studio de Brooklyn, propose cette année des « Satan shoes », imaginées le rapeur Lil Nas X sans l’accord de Nike. Décryptage:

Vous pouvez tenter de l’acheter. Sur le site du fabricant, après trois jours, il reste encore une paire à vendre. À 1018$!