Bauer, O. (2020). Vouloir, pouvoir, devoir transmettre « Dieu » à tous les sens. Lausanne. 38 pages

Au semestre de printemps 2020, j’ai donné un séminaire de Master à l’Université de Lausanne sur le rôle des six sens dans la transmission de « Dieu ». Coronavirus voulant, il s’est transformé en séminaire à distance…. Alors, pour chaque rencontre, j’ai rédigé un court texte présentant un aspect de cette transmission de « Dieu » (à la page 9 j’explique popurqoi je mets des guillements à « Dieu »).Couverture du livre Vouloir, pouvoir, devoir transmettre "Dieu" à tous les sens, illustrée d'un homunculus

Ça s’intitule Vouloir, pouvoir, devoir transmettre « Dieu » à tous les sens et ça commence comme ça…

Je le reconnais, je l’avoue, je le confesse, j’ai passé 35 ans de ministère pastoral à parler ; à discourir, à dialoguer, à dire et contredire, à commenter, à gloser, à prêcher, à sermonner, bref à parler.

« Encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots ». Mais, à ma décharge, beaucoup de mots d’amour, des mots d’encouragement, des mots de compassion ; et j’en suis fier. Mais toujours « rien que des mots » (Dalida). Et à ma charge, trop de mots durs, trop de mots sévères, trop de mots dont j’étais trop sûr, trop de mots que je croyais définitifs. Je pensais, je pense parfois encore, que je pouvais avoir le dernier mot parce qu’Il était le dernier mot. Ce qui faisait de « je », « Il », ce qui faisait de moi un dieu, le « Dieu ».

Je me suis amusé à donner à chaque chapitre un titre venant d’une chanson francophone. On peut télécharger le livre librement et gratuitement sur mon blogue: Bauer, O. (2020) Vouloir, pouvoir, devoir tansmettre « Dieu » à tous les sens.