Dernier repas (1)

L’Associated Press présentait hier les travaux de trois chercheurs de Cornell University aux États Unis: Wansink, B., Kniffin, K. M., & Shimizu, M. (2012). Death Row Nutrition: Curious Observations of Last Meals. Appetite. Ils portent sur les menus que les condamnés à mort étasuniens demandent pour leur dernier repas. Comme le titrait le quotidien Metro: « Le dernier repas des condamnés à mort n’est pas santé »:

« Sans surprise, les demandes sont alléchantes, mais pas du tout diététiques. Parmi les 193 condamnés ayant réclamé un menu particulier, plus des deux tiers ont commandé des fritures et autant du dessert. Les prisonniers sont également cinq fois plus nombreux à avoir préféré les boissons gazeuses au lait, l’alcool étant interdit, soulignent les chercheurs. »

Brian Wansink, le directeur de la recherche (avec son frère, pasteur presbytérien, il a déjà publié une étude sur l’augmentation des portions dans les représentations de la Dernière Cène) avance deux raisons pour justifier ce choix.

La première est psychologique:

« Le succès des plats réconfortants et des produits portant des noms de marques comme Coca-Cola pourrait révéler la tentative des condamnés à mort de contenir leur angoisse en se procurant une nourriture familière. »

La seconde est sociologique:

« Il est également possible que le manque de succès des repas végétariens soit lié aux origines socio-économiques des condamnés à mort, tous des hommes, à deux exceptions près, âgés en moyenne de 43 ans au moment de leur exécution. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s