Alimentation et spiritualité

De la spiritualité dans la salade

Je n’aime pas cette publicité de la Migros, une grande chaîne suisse de supermarchés!

Je ne l’aime pas car elle suggère que le temps passé à laver une salade serait du temps perdu; ouvrir un sachet plastique donnerait la possibilité de pratiquer une activité physique, quelque chose comme du yoga.

Il est vrai que parfois, la salade toute prête me simplifie la vie. Mais le plus souvent, je passe du temps à choisir une salade, à la laver, à l’assaisonner. Et j’aime y passer ce temps. Car c’est un temps riche, un temps plein, un temps gagné pour mon harmonie intérieure. Pour pas cher, sans me prendre la tête, je me reconnecte à la nature, aux autres et à moi-même. Et ça me fait du bien! Du bien à mon ventre, du bien à mon cerveau, du bien à mon cœur.

Je n’aime pas non plus le slogan « Cuisine pour toi ». Il dit bien l’égoïsme que promeut notre société de consommation. Quand je cuisine, je cuisine pour moi et pour les autres. Et c’est pour les autres que je cuisine le mieux, et c’est pour les autres que je prends le plus de plaisir à cuisiner. Y compris une simple et bonne salade.

Spiritual Peanut Butter

In North America, I bought some spiritual peanut butter (click for visiting the producer’s website). Very spiritual indeed, three times.

1. It is called MaraNatha, an Aramaic expression used by Christians, which could be translated by “Lord, come!”.

  1. It’s made by MaraNatha Foods; “Maranatha” is an Aramaic expression used by Christians which could be translated by “Lord, come!”.
  2. It’s imported from Hain-Celestial Canada; if it’s “celestial”, it has something to do with God·dess.
  3. It’s been copyrighted by nSpired Natural Foods; therefore, it contains Spirit.

This peanut butter is good for my body. But unfortunately it has no particular effect on my soul.


Dans le même esprit, on peut lire: « Le pain est-il meilleur s’il est biblique? »

Tuer le veau gras n’était pas la réponse appropriée

Pour savoir quelle prédication cette peinture de James Tissot m’a inspirée (voir la notice de l’oeuvre), lisez ma courte prédication « Tuer le veau gras n’était pas la réponse appropriée » (prononcée le vendredi 17 juillet dans une méditation à distance ZoomCène).

James Tissot « Suite de l’enfant prodigue : le Veau gras » vers 1880. Prêté par le musée d’arts de Nantes au musée d’Orsay © Musée d’arts de Nantes – Gérard Blot/Agence photographique de la Réunion des Musées Nationaux – Grand Palais des Champs Elysées.

On découvrira d’autres de mes prédictions prédications (!) sur la page « Prédication en libre accès » de mon blogue.

Tu invoqueras le nom du Seigneur ton Dieu en vin ! 10 arguments bibliques.

À l’occasion de la publication du collectif Esprit du vin, esprit divin (Bauer, O. [éd.]. Esprit du vin, esprit divin. Labor et Fides : 2020), je me permets de méditer sur un jeu de mots. Une fois en positif et une fois en négatif (lire donc aussi en négatif « Tu n’invoqueras pas le nom du Seigneur ton Dieu en vin »).

  1. Parce que la première plante que Noé plante après le Déluge, c’est une vigne (Genèse 9, 20).
  2. Parce que la Terre promise est un pays de blé et de vin (Deutéronome 33,28).
  3. Parce que le vin réjouit « Dieu et les êtres humains » (Juges 9,13).
  4. Parce que le vin désaltère ceux qui sont épuisés dans le désert (2 Samuel 16,2).
  5. Parce que le vin rend la vie joyeuse (Qohélet 10,19).
  6. Parce que le vin réconforte « celui qui va disparaître » (Proverbes 31,6).
  7. Parce que le vin vieilli se boit avec joie (Siracide 9,10).
  8. Parce que Jésus était considéré comme un ivrogne (Matthieu 11,19).
  9. Parce que les effets de l’esprit ressemblent à ceux du vin doux (Actes 2,13).
  10. Parce que Paul recommande boire un peu de vin pour soulager son estomac (1 Timothée 5,23).

Tu n’invoqueras pas le nom du Seigneur ton Dieu en vin ! 10 arguments bibliques.

À l’occasion de la publication du collectif Esprit du vin, esprit divin (Bauer, O. [éd.]. Esprit du vin, esprit divin. Labor et Fides : 2020), je me permets de méditer sur un jeu de mots. Une fois en positif et une fois en négatif (lire donc aussi en positif « Tu invoqueras le nom du Seigneur ton Dieu en vin »).

  1. Parce que l’ivresse conduit Noé à se montrer nu (Genèse 9, 21).
  2. Parce que les prêtres n’ont pas le droit de boire du vin (Lévitique 10,9).
  3. Parce que le vin est le « poison des dragons » et le « venin cruel des vipères » (Deutéronome 32,33).
  4. Parce que le vin empêche de devenir sage et riche (Proverbes 20,1 et 21,17)
  5. Parce qu’il « n’y a pas de secret là où règne l’ivresse » (Proverbes 31).
  6. Parce que le vin empêche de discerner « l’action du SEIGNEUR » (Ésaïe 5,12).
  7. Parce que ceux qui sont « grisés par le vin » se fourvoient et « vacillent dans leurs décisions » (Ésaïe 28,7).
  8. Parce que le vin déçoit (Habacuc 2,5).
  9. Parce que « le vin et les femmes égarent l’homme intelligent » (Siracide 19,2).
  10. Parce qu’il est « beau de ne pas boire de vin » (Romains 14,21).

On sait (1) que Jésus est ses disciples mangeaient des biscuits; (2) quels biscuits ils mangeaient!

Pour découvrir quels biscuits Jésus et ses disciples ont mangé lors de la dernière Cène, il suffit de se rendre à Vilafermosa, dans la région de Valence (Espagne)… ou de visiter la page Cène: Moyen Âge de mon blogue.