« Théologiquement, nos problèmes commencent avec Jésus. »

Une phrase lue dans le travail d’un étudiant a retenu mon attention:

« Theologically, our problems begin with Jesus. »

Elle m’a d’abord fait rire. Elle m’a ensuite fait réfléchir. Car il est vrai que « Jésus » (peu importe de qui ou de quoi il est précisément le nom) est un empêcheur de « théologiser » en rond. Faire de la théologie serait tellement plus confortable, tellement plus agréable si « Jésus » ne venait pas remettre en question toutes les hypothèses que nous sommes tentés d’ériger en vérités!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s