Encore une grande question théologique induite par une publicité

En Suisse, le Bureau de prévention des accidents lance une campagne d’affichage contre les distractions au volant. On y voit cette image:

Pour le théologien du quotidien, il n’y a pas besoin d’inventer un diable pour expliquer la distraction au volant; elle relève simplement de la nature humaine; et l’être humain détient la capacité de se monter plus fort que sa propre nature.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s